THÉO,

CHAMPION HANDISPORT

MEMBRE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE PARALYMPIQUE DE NATATION

NÉ LE 20 AVRIL 2000, IL EST VICTIME D’UNE MÉNINGITE BACTÉRIENNE À MÉNINGOCOQUE C À L’ÂGE DE 6 ANS.

La maladie dégage une toxine qui nécrose ses extrémités et a pour conséquences l’amputation de ses quatre membres. Dès lors, Théo sait qu’il doit relever de nombreux et nouveaux défis au quotidien : « Tu ne peux plus rien faire comme avant, manger, se lever, se brosser les dents. Il a fallu tout repenser comme si une nouvelle vie recommencerait. ». En 2006, alors que Théo est toujours hospitalisé, sa mère lit : « J’ai décidé de vivre », qui raconte comment Philippe Croizon, a pu se reconstruire après son accident. Elle comprend alors que beaucoup de choses rapprochent Théo de Philippe. Elle lui propose alors de rencontrer son fils. Pour Théo : « c’était un rêve d’échanger avec quelqu’un qui avait son expérience. ».

À la suite de cette rencontre, Théo décide de se rendre à l’entrainement de Philippe avant sa traversée de la Manche : « Il m’a proposé de le rejoindre dans la piscine alors que j’avais peur de l’eau. Je suis reparti immédiatement car c’est l’élément que je détestais le plus. Je suis sorti vraiment frustré de n’avoir pas pu lui montrer que j’étais capable de faire comme lui. Du coup, j’ai décidé en rentrant à la maison de m’inscrire dans un club handisport où j’ai fait mes premières longueurs. Rapidement, j’ai commencé à apprécier cet élément porté par l’envie de me dépasser et de me fixer des objectifs… ».

« Dans l’eau je me sens comme tout le monde.Je suis moi tout simplement.J’ai une sensation de liberté, de légèreté. »

L’eau lui procure une sensation de bien-être et de liberté. Théo regagne alors confiance en lui dans la vie de tous les jours. En 2013 alors âgé de 14 ans, il quitte sa ville natale de Lunéville (près de Nancy) pour intégrer le pôle France Handisport de Natation à Vichy et participe à ses premiers Championnats de France de natation handisport en septembre 2013. C’est à ce moment-là, que Théo comprend vite qu’il « veut devenir champion paralympique … ».

Théo Curin devient très vite l’un des grands espoirs français de la natation handisport. Entre deux cours au collège, il nage 4 heures par jour. Un entraînement intensif qui lui a permis de participer à l’âge de 16 ans aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016, (il est le plus jeune membre de la délégation française). Lors de cette première participation, il réussi l’incroyable performance de terminer 4ème du 200m nage libre. En mai 2016, il remporte sa première médaille internationale lors des Championnats d’Europe à Funchal ainsi que deux médailles d’argent lors des Championnats du Monde à Mexico en 2017. Il a remporté une médaille de bronze aux Championnats du Monde à Londres en septembre 2019.

Grâce au sport, Théo a su surmonter son handicap. Il a ainsi choisi de transformer sa vulnérabilité en une force et de contribuer à faire évoluer les regards sur le handicap : « Il est important de passer certains messages et de montrer que l’on est capable de faire plein de choses et qu’il faut d’abord nous regarder comme des sportifs de haut niveau. »

PRÉSENTATION DE THÉO PAR TENDANCE PRODUCTION :

UN PALMARÈS DÉJÀ

IMPRESSIONNANT

2019

Championnats de France de Sartrouville
Médaille d’or au 100m nage libre, au 50m nage
libre et au 200 m nage libre, médaille d’argent
au 50m nage papillon.

Championnats du Monde de Londres
Médaillé de bronze au 200m nage libre
(record perso : 2’42’’36)

2018

Champion de France Elite
au 50m papillon (record perso : 40’’59), 50m dos
et 50m nage libre (record perso 35’’01)

Vice-champion de France
au 200m nage libre,
Argent au 100m nage libre.

2017

Championnats du Monde à Mexico
Double Médaillé d’argent
au 100m et 200m nage libre

2016

Jeux Paralympiques 2016 de Rio
4ème au 200m nage libre

Vice-champion d’Europe
au 200m nage libre (mai 2016, Funchal)

Champion de France

2015

Champion de France Elite au 50m dos

Vice-champion de France au 200m nage libre

Champion de France au 100m nage libre,
50m nage et 200m nage libre